Saint Brévin Infos

À Saint-Brevin c’est vraiment durable

Yannick Haury et son équipe, Sylvie Gautreau 1ere adjointe et Marc Ferré adjoint à l’environnement ont présenté l’Agenda 21 pour construire le Saint-Brevin de demain.

Cet Agenda 21 n’a pas mobilisé beaucoup de Brévinois. Une cinquantaine de personnes se sont déplacées à l’Espace Jade. Dommage pour les absents, car pour une fois cet Agenda 21 qui est souvent une opération marketing dans d’autres communes, avait ici une approche très concrète. Yannick Haury en introduction a souligné « l’action locale qui doit tenir compte des grands enjeux de la planète. L’Agenda 21 c’est un engagement fort et innovant pris avec les Brévinois. »

Quatre plans d’action ont été présentés et devront se poursuivre jusqu’en 2020. De manière préparatoire trois ateliers 21 se sont réunis et ont établi le diagnostic et douze sujets prioritaires ont été choisis.

Axe 1, Accompagner le changement des modes de déplacements des habitants et estivants

Saint-Brevin souhaite renforcer la pratique du vélo par la création de continuités entre zones piétonnes et cyclables, par l’aménagement de lieux de rencontre ou parc à vélo. Afin de sensibiliser le plus grand nombre, une fête du vélo sera instaurée le 22 septembre prochain.
Les changements voulus sur les méthodes de déplacement entraînent  un soutien à l’installation de commerces de proximité et un aménagement du centre-ville.

Axe 2, accompagner le changement des gestes au quotidien

Pour la première adjointe chacun doit apporter sa contribution. « Nous allons éditer le guide des bonnes conduites. Cela commence par la détection des fuites d’eau, l’élagage, encourager le compostage (950 composteurs ont été distribués en trois ans). Une déchèterie sera construite (ouverture prévue printemps 2013). Une recyclerie y sera jointe et remettra certains produits sur le marché. 7 000 m2 seront consacrés à l’implantation de jardins familiaux pour les habitants qui n’ont que du sable dans leur jardin ou pour ceux qui vivent en appartement. L’offre culturelle ne sera pas oubliée en dehors de la période estivale.

Axe 3, accompagner le changement des modes de consommation et de production

« Il y a sur Saint-Brevin des entrepreneurs et des producteurs qui méritent d’être mieux connus. » La mairie souhaite favoriser les producteurs locaux, renforcer les liens entre les commerçants et la ville, instaurer une taxe sur les enseignes pour réduire les grands panneaux. Organiser des rencontres entre consommateurs et producteurs.

 

Axe 4, maintenir et valoriser le patrimoine culturel et les ressources du littoral

La commune souhaite travailler sur le reboisement. « Quand quelqu’un demande un abattage nous demanderons de la replantation avant que l’arbre soit abattu » explique Sylvie Gautreau. La ville souhaite reverdir l’espace, déjà 2000 arbres ont été plantés. Elle va dresser un inventaire des jeunes plans qui sont plus robustes car semés naturellement. Il sera également recensé tous les terrains communaux pouvant accueillir des plantations.

Un médiateur de plage sera nommé pour faire respecter les milieux littoraux. L’objectif également sera d’obtenir le label Handiplage.

Les questions et remarques dans l’assistance montrèrent l’intérêt évident des Brévinois présents pour cet Agenda 21.

Échanges

« Je n'ai pas attendu que le maire de Saint-Brevin s’engage pour la planète pour mettre des panneaux solaires sur mon toit, par contre les lampadaires allumés à 3 h 00 du matin...» Yanick Haury rappela que «les ampoules des lampadaires ont été changées en réduisant la puissance et que pour faire comme à Préfailles* l’investissement est très lourd. »

« Quels transports pour quelqu’un qui n’a ni voiture ni vélo ? - On va essayer d’adapter le Brevibus », répond le maire . Le transport vers Nantes et le franchissement du pont semblent être la difficulté majeure.

Une intervention regretta l’arrachage des haies au profit des clôtures en dur. Le maire souhaita un meilleur contrôle des clôtures afin d’améliorer l’esprit Saint-Brevin clôtures légères pour voir les jardins et les maisons.

*voir http://www.notreterre.org/article-la-ville-de-prefailles-experimente-l-eclairage-public-active-par-telephone-99479698.html

 

Auteur : JBR | 23/06/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Une recyclerie pour donner une seconde vie aux objets »
Article suivant : « EPMS, le malaise perdure »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter