Saint Brévin Infos

Bienvenue chez les… Brévinois !

Il est, c’est de tradition, de soigner l’arrivée des p’tits nouveaux habitants de la commune, un exercice facilité par les nombreux attraits de la station balnéaire.

300 nouveaux Brévinois chaque année 

Sages comme des images dans la salle 3 du Cinéjade, arrivés sans trop se presser ; ils ont écouté les discours de bienvenue. La Mairie estime les arrivées à 300 personnes chaque année, un chiffre qui dépasse les pourcentages du département déjà dans les top 2 des déménagements français.
Après un bref historique, (la commune fête cette année ces 130 ans d’existence) ; le public a visionné un clip vidéo qui a fait oublier l’hiver avec des images d’animations estivales, de plages, d’activités sportives. Il s’est terminé avec les belles bleu et rouge du festival pyrotechnique.
Les nouveaux vont venir grossir les rangs des 13 000 habitants brévinois à l’année. L’on compte aussi sur la commune 3 700 résidences secondaires ; avec les infrastructures d’accueils, ce chiffre passe à 50 000 l’été.
Zen, l’adjointe Sylvie Gautreau a présenté les capacités « d’absorption » de la ville, écoles, transport, avec son service propre de déplacement gratuit (Le brévibus), ou les équipements sportifs (Kite surf, char à voile,..)
Eclairage également sur les activités culturelles et de loisirs avec le potentiel du parc d’activités de la Guerche regroupant, cinéma, piscine, bowling, bientôt, patinoire écolo, salle des fêtes…
 Pour ceux qui auraient besoin d’être apaisés sur la morne plaine hivernale, Sylvie Gautreau a rassuré : « Tout au long de l’année, c’est plus de 150 animations gratuites ou quasi gratuites qui sont organisées, de quoi s’occuper. »
La ville, qualifiée de « Dynamique et vivante », possède un riche tissu associatif (177 associations) ; d’ailleurs une soixantaine d’entre elles attendait pour une rencontre autour de l’éternel, mais toujours désinhibant pot de l’amitié à l’Étoile de Jade pour une présentation de leurs activités après cette présentation.
Moins rigolo pour les non initiés, des mots sur le Plu, Le Plan de circulation ou l’Agenda 21 pour évoquer « le Saint-Brevin de demain » qui n’ont pas empêché les applaudissements.

La bonne échelle

Le maire, Yannick Haury a, de son côté, évoqué le rôle de l’intercommunalité, détaillant ses domaines d’interventions qui paraissent évidents, comme l’alimentation en eau potable ou la collecte et le traitement des ordures ménagères. Il est aussi revenu sur les actions en faveur de l’enfance et de l’action sociale, sur le développement économique et le tourisme, notamment sur les circuits vélos en pleine expansion.
Insistant sur l’activité économique : « Saint-Brevin, n’est pas qu’une station balnéaire, elle compte plus de 4 000 emplois ». Yannick Haury précise rechercher, via cette intercommunalité : « Le niveau d’intervention le plus efficace pour la réalisation de chaque nouveau projet, ce que j’appelle la bonne échelle ».
Il insiste enfin sur : « Une cohérence dans l’aménagement du territoire pour les 20 prochaines années ».
Après avoir reçu une pochette bleue (comme le pavillon du même nom oublié dans la présentation) contenant un CD enregistré à l’école de musique intercommunale sur des œuvres de Prokofiev et des publications informatives que les nouveaux, confortés dans le bon choix de leur nouvelle villégiature se sont retrouvés à l’Étoile de Jade pour une plongée in situ dans le monde associatif brévinois.

C’est un beau roman, c’est une belle…

Histoire d’un couple de « nouveaux » parmi d’autres, Nelly et Jean-Jacques se sont rencontrés sur le boulevard de l’Océan. Elle venait chercher l’inspiration pour ses écritures, lui, se promenait le nez au vent. Elle habitait Nord-sur-Erdre, lui, plus à l’Ouest, à Angers. Ils ne se sont plus quittés, puis, ils se sont mariés à la mairie brévinoise. Jean-Jacques travaille aujourd’hui à Saint-Nazaire à la chambre consulaire. C’est tout naturellement qu’ils ont décidé de s’installer dans la commune de leur rencontre : « Saint-Brevin est pour nous le synonyme de notre histoire d’amour ». No comment.

Auteur : JRC | 04/02/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Vote du budget sur fond de malaise salarial »
Article suivant : « Conseil municipal : débattre avant de voter »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter