Saint Brévin Infos

Conseil brévinois

Du schéma départemental de coopération intercommunal (SDCI),au bilan de la SEM en charge des structures de loisirs de la commune, les élus ont beaucoup voté lors du dernier conseil municipal.

Sud-Estuaire
C’est avec la présentation du rapport d’activité de 2010 de la communauté de communes du Sud Estuaire (Saint-Brévin, Corsept, Frossay, Paimboeuf, Saint-Viaud et Saint Père-en-Retz) que démarre cette réunion.
Le budget est conséquent – 46 M€ - et englobe 48 compétences. Les grands axes sont les ressources, le développement économique, le cadre de vie et la coopération territoriale. À consulter dans le détail sur www.cc-sudestuaire.com.

« Il faut que les choses soient simples »
Pour revenir aux affaires communales, s’est ensuite déroulée une élection, concernant la commission de délégation de service public dans le cadre de la loi Sapin, déjà délibérée. Elle entérine les postes à pourvoir (quatre pour la majorité, deux pour l’opposition).
Les élus approuvent rapidement l’affiliation de la commune au syndicat mixte d’études aéroportuaire (Notre-Dames-des-Landes) et le changement de statut du Syndicat pour l’Electrification de la Loire Atlantique) (SYDELA) pour clarifier la situation avec l’arrivée de nouveaux prestataires électriques.
C’est avec la présentation du schéma départemental de la coopération intercommunal (SDCI) que se poursuit le conseil. Il doit être adopté à la fin de l’année et consiste à évaluer les cohérences les périmètres des communautés de communes et autres syndicats mixtes et leurs exercices effectifs. Très complet, il dresse un état des lieux du département en matière d’orientations et propose des perspectives d’évolution de la carte intercommunale.
Le Maire, Yannick Haury commente ainsi : « L’intercommunalité s’est bien mise en route ».
Stéphane Bertrand (opposition Ensemble pour Saint-Brévin) demande la parole : « On va vers une rationalisation et nous sommes de plus en plus dubitatifs au niveau de l’échelle, on ne sait plus qui décide, il faut être transparent par rapport aux habitants ». (Par exemple, les transports scolaires, l’environnement ou le tourisme). En clair, qui décide de quoi ?
Yannick Haury répond « : Je partage ce que vous venez de dire. Le niveau de proximité, c’est la mairie, nous ne sommes pas là pour évoquer la technicité. La bonne échelle est de rester près des habitants, il faut que les choses soient simples. »

Bon bilan loisirs pour 2010

Autre rapport, celui du bilan 2010 des structures de loisirs de Saint-Brévin gérées par une SEM avec trois pôles d’activités, sport, tourisme et culture. Il faut noter des hausses d’entrées (Aquajade, Cinéjade) pour la saison estivale marquée par un temps maussade. Le cinéma reste déficitaire. On note une régression de la billetterie loisirs proposée par l’office du tourisme (Par exemple : Terre de sel, moins 50 % ou Eden Tour, moins 91 %).
Coté culture (60 spectacles par an) l’évolution est positive (plus 7 %) avec, aussi des temps fors remarquables, comme le festival pyrotechnique, le gala de boxe et le forum des métiers (en novembre). La salle très polyvalente, L’Étoile de Jade, enregistre une hausse de fréquentation de 5 %.
Les conclusions du rapporteur, Laurent Lautredou, sont positives : « L’année 2010 a connu un développement considérable de l’activité et le budget a été tenu par la mise en place d’un contrôle de gestion et d’indicateurs de maîtrise des charges courantes et de personnel.
Jean-Luc Lebras (opposition) déclare : « Garder un œil attentif quant à la qualité de la prestation et repose la question du passage de la SEM vers une Société Publique Locale plus intéressante »

Financement scolaire, le principe d'égalité
Autre point abordé, le renouvellement d’un forfait conventionnel pour l’entretien et le fonctionnement de l’école Saint-Joseph, le coût par élève est de 802 euros. La participation de la commune à hauteur d’un euro par repas du restaurant scolaire de cette école privée passe moins bien du côté de l’opposition.
Éric Bouzidi (Ensemble pour Saint-Brévin) intervient pour dire son désaccord estimant que : « ce n’est pas à notre collectivité publique de financer un service entrant dans le champ de la sphère privée. Les sommes versées pourraient financer deux postes à 10 heures par semaine et par école publique. Notre groupe souhaite que les finances publiques, mis à part les obligations légales, aillent en priorité, en direction des enfants des écoles publiques ».
Réponse de Yannick Haury : « Nous avons adopté un principe d’égalité de traitement entre école privée et publique. Dans un souci d’équité, nous souhaitons maintenir cette participation. On fait des efforts dans le domaine de l’éducation, c’est l’une de nos priorités ». (Deux voix contre).

Un rythme soutenu
Les dossiers défilent vite, comme le plan qualité des plages avec une demande de subvention auprès du Conseil Général. Saint-Brévin est l’un des sites pilotes du département. Cette subvention permettra de financer des travaux d’aménagement afin d’obtenir le label « tourisme handicap ».
Sont aussi votés une subvention pour les échanges scolaires nationaux et internationaux, la taxe d’électricité, le tableau des effectifs et la vente d’une parcelle communale à la communauté de communes Sud-Estuaire dans le cadre de l’implantation de la nouvelle déchetterie. Sur ce vote ou généralement le premier élu demande s’il y a des voix contre, il commence par un : « Qui vote pour ?». Évidemment, une forêt de bras se lève ce qui fait sourire Éric Bouzidi : « C’est bien de les faire travailler un peu ».
À la fin de ce conseil, à la demande de la liste Ensemble pour Saint-Brévin, Yannick Haury signale la démission de la conseillère municipale d’opposition Marie-Thérèse Briand et son remplacement par le suivant sur sa liste. Il évoque aussi qu’au cours des travaux dans l’église ont été exhumés des ossements humains et que la Direction Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) suit le dossier. Un petit plaisantin glisse à mi-voix « Il parait que ce sont les restes de la femme d’un curé ». (Information non vérifiée).
La date du prochain conseil n’a pas été annoncée.
 

Auteur : JRC | 02/10/2011 | 2 commentaires
Article précédent : « Cherche rongeur forestier, roux de préférence »
Article suivant : « Saint Brevin les Pins, une fête nationale haute en couleurs »

Vos commentaires

#1 - Le 02 octobre 2011 à 16h12 par Gérard, Saint-brÉvin
...même si vos journalistes "bouffent du curé"... (et ce n'est aps la première fois), j'apprécierais plus, un compte rendu de conseil municipal qui se cantonne à révéler les sujets de l'actualité communale,( mais là aussi on a du mal à s'interesser à ce long pensum) quitte à faire de l'humour sur une autre page.
#2 - Le 31 octobre 2011 à 16h38 par Manet Anthony, Saint BrÉvin
Bien au contraire, merci pour cette petite touche d'humour qui illumine d'un sourire l'actualité souvent bien sombre.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter