Saint Brévin Infos

Débrayage à l’IME

Les personnels de l'IME l'Estuaire ont décidé d'envoyer aux administrateurs et aux parents de l'IME un courrier dénonçant la réduction des dépenses de personnel et un appel à un débrayage.

Un appel à la grève a également été voté à l'unanimité et un débrayage est annoncé le 25 octobre lors de la séance du conseil d'administration de 9 h 00 à 10 h 00.

Voici la copie du courrier envoyé par la section FO des personnels des Etablissements médicaux sociaux de Saint-Brevin concernant l’Institut Médico Educatif de l’Estuaire.

« Les personnels réunis en assemblée générale le 15 octobre 2012 ont décidé de s'adresser au Conseil de Vie Sociale et au Conseil d’administration pour leur faire part de leur vive inquiétude et de leur opposition à la réduction des dépenses de personnel comme le souhaite l’Agence Régionale de Santé.

» Les personnels soulignent que la prise en charge des enfants autistes dont la grande majorité à l’IME présentent également une déficience intellectuelle sévère est difficile, complexe et épuisante psychiquement et physiquement notamment pour les personnels d’internat.

» La configuration architecturale de l'établissement sur le site dont notamment des groupes de vie de 8 à 12 enfants et adolescents, n'est plus adaptée aujourd'hui à l’accueil de cette population dont une caractéristique s’exprime par des relations sociales perturbées qui se traduit par une grande difficulté à vivre en groupe.
 
» Dans ces conditions, le maintien de la sécurité physique et mentale des jeunes et du personnel est souvent menacé.
Trois CHSCT extraordinaires ont eu lieu en un an pour répondre à des situations problématiques.
» La recherche de solutions pour diminuer les groupes est forcément coûteuse en personnel notamment dans un internat qui accueille 60 jeunes 365 jours sur 365.

» On ne peut pas faire l'économie de moyens humains importants dans les domaines éducatif, pédagogique et thérapeutique pour tenter d'apporter une qualité de vie à ces enfants accueillis en institution.
» Et les moyens restent déjà insuffisants en postes d'orthophoniste, de psychologue, d'ergothérapeute, de psychomotricien pour réellement répondre aux besoins spécifiques de ces jeunes autistes.

» Oui, cette prise en charge a un coût et ce coût est reconnu par certaines régions comme l’Ile de France et Rhône Alpes.
Alors, pourquoi pas la région des Pays de la Loire ?

» Pour ces raisons, les personnels de l’IME ne peuvent accepter une réduction des dépenses et demandent au CVS et au conseil d'administration d'intervenir auprès de l’ARS pour que les autorités de tarification maintiennent un budget à hauteur des dépenses en attendant qu’un nouveau projet d'établissement soit élaboré ».


19/10/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Une nouvelle déchèterie en 2013 »
Article suivant : « Une recyclerie pour donner une seconde vie aux objets »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter