Saint Brévin Infos

Des voeux avec tambour et trompettes

C’est accompagnée par l’école de musique intercommunale brévinoise que vient se tenir la cérémonie de vœux à l’Étoile de Jade ; une portée musicale sans fausse note avec un conseiller général maire en pleine forme.

La relève sur scène

Pour accueillir les 300 personnes attendues, la municipalité a convié l’école de musique pour une ouverture musicale des vœux 2012. La ribambelle « de la relève » - le conseil municipal des jeunes élus en octobre dernier - se présente ensuite, formulant une portée de souhaits pour l’année à venir. Ils vont de la réalisation d’accès aux plages simplifiés pour les mamans, à plus de concerts et d’animations, sans oublier un «plus de poubelles » ou la création d’un jardin aromatique. Très (trop ?) sérieuses, les propositions et les désirs des jeunes brévinois (e).

Une rétro à la baguette

C’est la première adjointe Sylvie Gautreau qui prend le relais pour une rétrospective 2011 agrémentée par un diaporama. Un exposé assez formel qui a le mérite de ne pas ennuyer le public par une avalanche de chiffres et de tableaux camemberts.
Elle évoque des travaux sur les bâtiments avec un gros plan sur l’accessibilité de l’accès à la mairie pour les personnes à mobilité réduite et la création d’une piscine au camping municipal. Des protections réalisées contre l’érosion du littoral avec une originalité : le nettoyage manuel des plages naturelles ce qui vaut à la commune un triple A de la part du Conservatoire du littoral.
Pour arriver à Saint-Brévin, il faut bien emprunter des routes, des aménagements de voiries ont été réalisés (700 000 €).
Saint-Brévin qui joue un peu la marmotte d’hiver revit l’été ; la station balnéaire enregistre plusieurs temps forts : Le passage du tour de France ; mais surtout le festival pyrotechnique et le festival Côté mer et Déferlante avec ses 32 000 spectateurs.
Sylvie Gautreau revient aussi sur la toute récente « mise en place des permanences de quartier où tout sujet peut être abordé ». L’adjointe note aussi un mieux dans l’immobilier : « 2011 marque la reprise avec l’instruction des premiers permis de construire des nouveaux lotissements du Nord-Est de la commune. À terme 180 logements verront le jour. Et déjà en centre-ville, les travaux de différents immeubles vont bon train. Nous parlons ici d’une offre de 200 logements environ ».
Elle revient sur les études en cours, notamment sur celle concernant le plan de circulation « je sais que l’attente est grande », sur le PLU, le Fisac (animations et soutien aux commerçants), le parc des sports et le désormais incontournable Agenda 21 pour lequel des fiches d’action seront finalisées dans les prochaines semaines.

Le chef d’orchestre

Yannick Haury semble très à l’aise derrière son pupitre. Fort de ses plus de 60% récoltés en 2008, le maire brévinois a déjà un bilan conséquent qui plaide en sa faveur avec la médiathèque, les salles de Cinéjade, Etoile de Jade, l’Aquajade, le Brévibus gratuit, les transports à la demande ou la rénovation de la voirie.
Il semble aussi moins pessimiste que certains de ses collègues de l’autre côté du pont ; toutefois : « Je ne suis ni aveugle, ni insensible aux malheurs qui frappent la société et qui atteignent chacun de nous à un moment ou à un autre. L’espoir paraît souvent obscurci par les contraintes et par la peur de l’inconnu alors qu’en réalité, l’espérance émerge précisément dans une tension entre ces contraintes inévitables que nous connaissons tous, auxquelles nous nous adaptons par nécessité et ce que l’avenir hasardeux a forcément d’imprévisible ».
Souhaitant prendre le chemin de l’espérance « sans poudre de perlimpinpin », Yannick Haury parles des actions envisagées pour 2012.
Plusieurs axes sont abordés comme la mobilité avec un « programme ambitieux de voiries », la création d’un kilomètre de pistes cyclables et l’encouragement à utiliser les transports collectifs.
Cheval de bataille du maire, l’environnement avec des actions amplifiées sur le littoral en matière de confortement et un aménagement du sentier côtier.
Toujours et comme une vis sans fin, la commune interviendra encore sur des bâtiments, entre autre, écoles, base nautique et poste de secours.
Outre le soutien aux commerçants et artisans avec la mise en œuvre d’une ORAC et d’un FISAC ; les familles disposent d’aides aux transports et aux activités sportives et culturelles.

Partitions sans frais

Les études dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme n’ont pas d’incidence sur le porte-monnaie des ménages : « Ces investissements qui ont pour objectif d’améliorer votre confort et votre qualité de vie sont réalisés par la commune sans recourir à l’emprunt et sans augmenter les taux d’imposition grâce à une gestion attentive et efficace ».
Un mot sur l’intercommunalité appelée à jouer un rôle de plus en plus important avec « la mise en service du centre de traitement des ordures ménagères dit centre mécano-biologique à Arthon en Retz, pour lequel la Communauté de Commune du Sud-Estuaire est co-financeur et co-gestionnaire avec la Communauté de Communes de Pornic, la construction d’une nouvelle déchetterie, l’extension du réseau de tout à l’égout, la mise en place d’un deuxième réservoir semi-enterré pour sécuriser l’alimentation en eau ».
Saint-Brévin est une « vieille station balnéaire » qui a 130 ans cette année, la commune entend bien fêter dignement cet anniversaire tout au long de l’année.
En conclusion, Yannick Haury évoque les emprunts toxiques qui font pâlir plus d’un adjoint aux finances, en ces termes : « Je vous souhaite un solide capital d’espérance, inaliénable, transmissible, constitué par des obligations, souscrites, consenties dans un bonheur partagé, et par des actions d’entraides joyeuses, saines, non toxiques, avec comme seule inflation celle des bons sentiments, le tout, non coté en bourse pour ne jamais se dévaluer, mais apprécié à l’aune de la bonne volonté partagée ».
L’orchestre clôt la cérémonie par des extraits arrangés de l’incontournable bande originale du film Le Roi Lion. Fin du concert.

Auteur : JRC | 10/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « La voix de la minorité municipale »
Article suivant : « Saint-Brevin : entretien avec Yannick Haury »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter