Saint Brévin Infos

EPMS Saint-Brevin : Débrayage massif et manifestation sur le pont de Saint-Nazaire

Suite au mouvement social en cours à l’EPMS Le Littoral de St Brévin, « nous appelons à un débrayage massif le mardi 30 Mai 2017 de 13h30 à 15h30 sur le pont de Saint-Nazaire. » annoncent les syndicats FO et CGT

Lors de la rencontre Direction / Syndicats du 19 Mai 2017, le  « pont »  entre ces deux rives ne s’est toujours pas construit, la direction ayant refusé de répondre favorablement aux revendications des agents. La directrice générale aurait souhaité une suspension du mouvement pour une reprise des négociations en septembre ….. Non c’est maintenant  et pas en septembre revendiquent les syndicats.

Le communiqué des organisations syndicales

Le Plan de Retour à l’Equilibre mis en place par les tarificateurs et impulsé par la direction depuis fin 2016, porte conséquence sur les conditions de travail des agents et la qualité de prise en charge des résidents. Au cours d’une assemblée générale début avril, les agents à l’unanimité ont voté la mise en place d’une grève reconductible sur l’établissement.

Suite au 1er débrayage du 25 avril 2017, la directrice générale Mme Gilles-Garaud a programmé une rencontre avec les organisations syndicales Force Ouvrière et CGT afin d’entrer en négociation. Le jeudi 11 mai 2017 une assemblée générale a été organisée afin de retranscrire aux agents les avancées de ces négociations. Quand est-il exactement ??? des miettes non acceptables car en décalage par rapport à la densité du cahier de revendications.

La directrice générale dit comprendre l’angoisse des agents et les conséquences de la mise en place du PREM sur l’établissement, seulement il est inacceptable pour nous représentants du personnel, que les agents payent les erreurs des directions passées. Depuis 5 mois, la révision des effectifs à la baisse sur un certain nombre de fonction, la mise en place du pool de suppléance inférieur aux besoins, ainsi que qu’une pression managériale engendrent pour l’ensemble des agents de l’EPMS un grand mal-être au travail. Malgré cela, les professionnels continuent tant qu’ils le peuvent à effectuer un accompagnement de qualité auprès des résidents. Nous déplorons que les agents soient mis à mal par leur hiérarchie.

Nous continuerons à nous battre afin que les tarificateurs entendent cette souffrance, et nous donnent plus de moyens afin que les agents puissent continuer à travailler de manière bienveillante comme ils l’ont toujours fait, et que les résidents puissent enfin bénéficier des droits qui leur sont alloués (projets individuels, sorties, socialisation…).

Nous travaillons auprès d’êtres humains, nous ne pouvons pas faire de la rentabilité et du bénéfice. C’est honteux !!!

27/05/2017 | 9 commentaires
Article précédent : « EPMS Saint-Brevin le conflit se durcit »
Article suivant : « Nettoyage de plage à Saint-Brevin »

Vos commentaires

#1 - Le 27 mai 2017 à 11h26 par Hui
Et voilà encore la CGT et FO dans leurs œuvres nauséabondes:
Emmerder les français en vacances pour leurs petits privilèges catégoriels avec l'alibi humanitaire.
Minable.
#2 - Le 29 mai 2017 à 02h38 par MC Fly
Hui, quel commentaire nauséabond !

Quand on connait pas le sujet, on se tait, il n'y a aucune envie d'emmerder. Des revendications sont posées pour la défense du service public, va te faire soigner à l'hopital et tu verras la dégradation de prise en charge et des conditions de travail. On ne se bat pas pour des revendications perso, à bon entendeur !

PS : Tu pourras passer le pont, c'est un "barrage filtrant" pour diffusion de tract pour alerter la population. Et pour info, les vacances d'été ne sont pas demarrées.
#3 - Le 29 mai 2017 à 07h56 par Favreau, Saint Brevin
Bravo et courage a tous, ce sont des etres humains, face aux soignants, pas des machines, et les soignants, finissent, uses, les moyens de travail sont déjà insuffisants, le personnel reduit, 2pour 15,et la nuit,1pour trente, plus de sorties pour les residents, les prisonniers sont mieux respectes
#4 - Le 29 mai 2017 à 16h53 par ORQUIN, Saint Nazaire
HUI, Saint Brevin n'est pas qu'une ville de villégiature ! Excusez nous d'y vivre aussi à l'année !!!! Et de ne pas avoir le PRIVILEGE d'être en vacances très souvent ! Nous qui devons passer le pont pour aller travailler en général soutenons les gens qui se battent pour travailler correctement et nous donner par leur travail un service normal et correct ! Soutien à tous.tes les personnes qui luttent pour une vie normale, ce sont les dignes héritier.es de ceux et celles qui ont conquis les congés payés !
#5 - Le 29 mai 2017 à 17h33 par St44, St Brevin
Personnellement lorsque je suis mal dans mon travail et bien j en change et je ne fais pas suer les autres.Pourquoi ne pas manifester devant le lieu de travail des personnes concernées?
#6 - Le 29 mai 2017 à 19h21 par lanly, Saint Nazaire
il n'y a plus d'humanité , moi je fais le transport de jeunes , parfois violents , je suis épuisée , mais rien fait , bon courage à vous
#7 - Le 29 mai 2017 à 20h25 par Lucas
Très dur de travailler dans c'est conditions et de comprend. Que certain finisse leur carrière epuisé !!!! Travailler avec et pour c'est personnes est une vocation qui n'ait. pas donnée a tout le monde mais c'est un métier !!!! Pour que c'est personnes vivre paisiblement donner leur le personnel pour bien les comprendre. Et fini leur fin de vie paisiblement 😘 merci pour ceux qui pour ce métier avec amour et.patient💖
#8 - Le 29 mai 2017 à 20h50 par moreau
EPMS? Cest quoi? Qui peut en dire plus? Car pour le moment, je ne ois aucune raison pour cette grève er encore moins pour emmerdé le monde qui passe le pont pour aller bosser.
#9 - Le 29 mai 2017 à 22h11 par Roxycat
EPMS signifie Établissement Public Medico-Social. L'EPMS de st Brévin accueille plus de 400 personnes en situation de handicap mental et emploie près de 700 personnes pour y parvenir.
Un déficit de plus de 2millions d'euros à obligé les différentes directions (5 directeurs se sont succédés en 5 ans !!!) à mettre en place un plan de retour à l'équilibre. D'où venait ce déficit? Mauvaise gestion, gabegie et générosité pour les résidents. Depuis 2013, de nombreuses mesures ont été mises en place plus ou moins acceptées par le personnel. Le problème c'est qu'actuellement il n'y aurait plus de déficit ! Et la direction actuelle continue sa politique d'austérité au détriment du bien-être des résidents et des conditions de travail des agents.
Le travail au quotidien est tres penible et j'invite les railleurs à se renseigner avant d'aboyer. On parle de personnes tres tres lourdement handicapées, pour beaucoup sous tutelle de l'état ou associative. Le personnel se substitue souvent à la famille. Si la direction estime qu'elle doit continuer ses restrictions, elle n'a qu'a communiquer sur les chiffres...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter