Saint Brévin Infos

"Exposition sans titre", mais pas sans saveurs

Quatre femmes, quatre peintres, quatre univers sont à découvrir à Saint-Brevin du 25 mars au 21 avril.

À l’espace « Les Roches » ce sont quatre artistes atypiques qui sont exposées depuis le 25 mars. Misha Wolinski, Ka Ty, Christel Bruneel et Doreen Le Marinel offrent leurs univers radicalement différents. Les quatre femmes se sont rencontrées (dont deux d’entre elles sur face book) et ont eu envie d’exposer ensemble.

Misha Wolinski de Saint-Nazaire

Elle peint depuis très longtemps. Après avoir fait les Beaux-Arts, Misha pratique de nombreux arts : la danse, le théâtre, le chant, … « J’ai attendu d’être assez vieille pour exposer », dit-elle avec humour. D’ailleurs sa première exposition a eu lieu à Saint-Brevin en 2003 ; ses tableaux sont maintenant dans des galeries aux quatre coins de l’Europe. À travers ses œuvres colorées et ses personnages qui ont la pêche, elle nous fait découvrir le monde du théâtre ou du moins un monde théâtralisé. « C’est toute mon expérience vécue qui ressort », explique Misha. « On me place dans les singuliers, c’est-à-dire les gens atypiques qu’on ne sait pas où mettre ! ».

Ka Ti du Morbihan

Venant d’une famille d’artistes ayant pour beaucoup fait les Beaux-Arts, elle ne se dirige pas vers cette voie. Et pourtant là voilà exposée à Saint-Brevin. Elle peint peu, favorisant le dessin, les crayons de couleur et l’encre. Ka Ti ne se réclame d’aucune école, même si elle avoue beaucoup aimer Dali. « Je ne sais pas. On me classe souvent parmi les artistes singuliers », précise l’artiste. Son inspiration ? Rien de particulier. Elle n’a pas de réflexion préalable, préférant laisser l’instinct la guider quand elle dessine. Ka Ti précise tout de même faire beaucoup référence à la mythologie et avoir une volonté de faire « marcher l’imaginaire et travailler l’inconscient. Je veux faire voyager à travers mes dessins ».
 

Doreen Le Marinel de Férel

Écossaise de naissance, Doreen habite en France depuis 30 ans. Elle peint depuis toujours mais de manière sérieuse, seulement depuis 20 ans. « Ma peinture est très intérieure, très intime. Je pars souvent de corps ou juste des têtes », explique Doreen. Travaillant souvent par thème, elle peint sur toile ou sur du papier kraft, avec de la peinture acrylique, de l’encre et du sable, avant de « laver » le tableau ce qui lui donne une patine particulière. Plusieurs thèmes sont présents pour l’exposition, dont le dernier qu’elle ait traité : le Japon après la catastrophe.

Christel Bruneel de la Presqu’île Guérandaise

Avec elle, on entre dans le monde de l’abstraction. Des paysages peu lointains, des perspectives à plat, de la calligraphie, … Ses œuvres exposées retracent les différents thèmes qu’elle a abordés ces derniers temps. Après son bac, Christel fait les Beaux-Arts. Pour l’artiste, « peindre, c’est ma vie. Il y a eu quelques ralentissements parfois, mais maintenant je vis de ma peinture et des cours de gravure que je donne ». Ce qu’elle fait elle, c’est de l’abstraction lyrique, l’abstraction qui raconte une histoire. Et son inspiration évolue, suivant son besoin de bouger, elle refuse de figer sa peinture. À découvrir donc son travail sur la verticalité (des arbres ou des silhouettes) ou encore sur la calligraphie, et plus particulièrement les runes.


Pratique :
du 25 mars au 21 avril, Espace « Les Roches » (avenue Jules-Verne). Ouvert du mardi au vendredi de 15 h 00 à 18 h 00;
samedi et  dimanche de 10h30 à 12h30 et de 15h à 18h.
 

Auteur : AP | 26/03/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Vive le France ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter