Saint Brévin Infos

Grève à l’EPMS de Saint Brevin

L'établissement public médico-social « Le littoral » à Saint-Brevin accueille des adultes handicapés. Actuellement plus de 400 résidents y séjournent pour environ 600 salariés. Ces derniers sont en grève depuis lundi.

Absent aujourd’hui, Patrick Cornu nommé à la direction en septembre 2009, donnera lundi prochain le résultat des concertations entre l’intersyndicale (FO, CFDT et CGT) et la direction.
Le porte-parole de l’intersyndicale explique : « Nous sommes en grève, car un an et demi de promesses non tenues, c’est trop ».
La grève a été décidée depuis un bon mois avec tout le personnel aussi bien administratif que soignant. A priori, il y a longtemps que le feu couve et rien n’avance. Les agents de l’EPMS qui ne se sentent pas écoutés veulent de vraies négociations. Les grévistes pensent que le changement de direction a accéléré les problèmes, même si l’établissement était déjà en difficulté avant. Les restrictions budgétaires imposées par le conseil général et l’agence régionale de santé, n’ont pas arrangé les choses.
Avec les nouvelles contraintes administratives, la prise en charge des résidents, devient plus difficile chaque jour. « Finalement, nous avons l’impression que ce sont les résidents qui sont pris en otages » précise un délégué syndical. Tout ceci se traduit au quotidien par des troubles du comportement chez les résidents qui ne peuvent plus s’adonner à des activités pourtant en place depuis des années.« Comment leur expliquer qu’on ne fait plus de gâteaux car nous n’avons plus l’argent pour acheter les œufs? » Explique une aide-soignante.
Personne n’y croit plus. Ce mouvement de grève n’a pas pour but de réclamer des avantages supplémentaires seulement pour le personnel, « il passe par la conscience professionnelle des agents, qui se sont investis auprès de cette population et qui voient le malaise grandir par défaut de budget ou par une mauvaise organisation », rajoute une gréviste.
Les exemples sont nombreux. Dans un secteur, il y a un an et demi qu’il manque un poste à 100 %. D’un autre côté, une salle de bains devenue inutilisable n’est toujours pas réparée alors que des bureaux ont été refaits, et pour l’activité jardinage « nous n’avons rien à planter ou à semer dans le potager ».
Globalement cette grève a été votée pour le respect des résidents et du personnel.
« Dans tout ça, les résidents en pâtissent, mais aussi le personnel qui ressent un mal-être au travail », conclut une aide-soignante, qui comme ses collègues, espère une concertation rapide avec la direction.

Auteur : Caroline | 27/05/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Circulez, y'a vide-greniers »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter