Saint Brévin Infos

L'AG vote la grève illimitée à l'EPMS de Saint-Brevin

Ce vendredi après-midi 100 à 120 salariés ont de nouveau débrayé à l'EPMS* de Saint-Brevin.

Au début de l'AG qui s'est tenue de 14 h 00 à 15 h 00 à Saint-Brevin, il a été rendu compte du CTE du 5 Sept où le syndicat CGT a rejoint le cahier de revendications de Force Ouvrière.
Selon le communiqué de presse de FO « Il a été fait état des réponses de la direction suite à une rencontre le 9 septembre dans le cadre de la grève illimitée (préavis déposé le 5 septembre 2013) : la direction nous a annoncé qu'il n'y avait aucune négociation possible au niveau de l'EPMS et qu'il fallait rencontrer l'ARS et le conseil général. Des demandes de RDV ont pourtant été envoyées par FO et la CGT aux tarificateurs mais aucune nouvelle pour le moment, nous allons donc les réitérer début de semaine prochaine.
Une demande d'audience a été faite auprès de Monsieur Ayrault lors de sa venue en fin de semaine en Loire Atlantique (copie faite au préfet et à Madame Rabin) appuyée par nos instances départementales.
Les syndicats FO et CGT vont envoyer une demande d'audience au sous-préfet dès lundi.
Quant au déménagement des Rivages pendant le temps de la réfection de leur structure, une pétition circule sur l'établissement. La grève illimitée a été revotée à l'unanimité des présents ».
 

La pétition

Image d'archives
Image d'archives

Le syndicat a appelé à signer une pétition contre la délocalisation des Rivages.
"Non à la délocalisation sauvage des résidents de l’EPMS
Non à la maltraitance institutionnelle
Résidents, professionnels : identités bafouées
Le conseil général et l' ARS ayant refusé de financer la délocalisation de 30 résidents des  Rivages à PenBron  pour effectuer les travaux des Rivages, la direction envisage de transférer 10 résidents dans une unité du FM N, dix résidents   dans une unité de la MAS  Océane  et 10 résidents dans une unité de la MAS Opaline
De ce fait , les résidents des unités concernées seraient à leur  tour dispatchées dans les autres unités ainsi que les personnels.
Pour les tarificateurs,  les mesures d’économie valent mieux que le respect et la dignité des résidents et des professionnels
Aux professionnels de se faire entendre et de faire entendre les droits des résidents
Signez massivement cette pétition qui sera transmise à l’ARS, au Conseil Général, au Conseil de vie social, au maire de Saint-Brevin, à la presse…".

*EPMS établissement public-médico-social

13/09/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « EPMS : une délégation syndicale reçue par l'ARS »
Article suivant : « 150 agents débrayent à l'EPMS »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter