Saint Brévin Infos

Les run & bike se suivent et ne se ressemblent pas

La 4e édition du Run & Bike de Saint-Brévin a battu ses records d’inscriptions. Elles étaient 141 équipes au départ. Contrairement à Saint-Nazaire, le dimanche précédent à Villès Martin, le peloton était moins « spécialiste » de ce genre d’épreuve et le parcours était autrement plus roulant…

Plus roulant ne veut pas forcément dire plus facile et rapide. La preuve, les vainqueurs Sylvain Moy et Nicolas Moineau du Triathlon Côte d’Amour de cette seconde étape du challenge UFOLEP ont mis plus de temps à parcourir les 15 km du parcours, un peu plus en vérité, que les vainqueurs de dimanche dernier à Saint-Nazaire pourtant « embourbés » dans un sable mouvant ennemi du vététiste.

Le Run pour la paix des ménages

Dans un cadre magique, une fois encore arrosé de soleil « C’est tous les ans pareil », le Saint-Nazaire Raid Évasion avait bien préparé son affaire avec seulement une dizaine de bénévoles. Sur la base nautique du Pointeau, plutôt que d’actionner le bras des bandits manchots du casino tout proche, les presque 300 coureurs du Run piétinaient d’impatience sous les ordres du starter. Le groupe multicolore et imposant - ils n’étaient que 280 l’an passé  - comprenait 95 duos masculins, 9 féminins, 8 de sport adapté du centre de Mindin et, c’est énorme et très étonnant, pas moins de 31 équipages mixtes. Comme quoi, plutôt que d’aller courir ailleurs, courir et transpirer en couple resserre les liens et facilite les passages de relais. Parmi les partants des spécialistes du Run étaient là bien sûr, mais aussi de nombreux sportifs de sports collectifs étaient représentés ainsi que des familles adeptes du sport loisir. Du « tout-venant » comme l’on dit.
Dès le départ, Moy et Moineau prenaient la « poudre d’escampette » en direction de l’ancre marine de Mindin distante de 2,5 km. Au retour, lors de la descente abrupte de la rampe en béton accédant à la plage, le suspense était terminé. Plus personne derrière ne les reverrait plus.

 

C’était vraiment sympa

Sur une plage au sable mouillé bien compact et accueillant pour les roues des VTT, les concurrents rejoignaient la Roussellerie, le point plus extrême du parcours. Là, lors de la remontée vers le poste de secours, le sol devenait plus meuble sur une distance d’environ 1,5 km. Pas la mer à boire, pourtant toute proche, mais suffisant pour faire apparaître des grimaces de souffrance. Au fil des bornes, le peloton s’étirait comme un élastique détendu. Si le soleil généreux n’était pas de plomb, certains coursiers sur l’arrière avaient, eux, des semelles de… plomb.
En effet si devant la bataille pour les accessits faisait rage, en queue de paquet certains, en constante recherche d’oxygène, étaient au bord de l’apoplexie pendant que d’autres, plus relaxes, avaient la force d’entamer des « brins de causette ». Il en faut pour tous les goûts.
 Une fois le portique d’arrivée franchi, après un instant de récupération et deux trois tranches d’orange ou de cake avalées, les concurrents se montraient ravis. « Le parcours était excellent. Courir dans ce cadre magique avec ce temps ensoleillé, c’est une grande chance et un grand bonheur ». Les vainqueurs Moy et Moineau avant la remise des coupes racontaient leur course limpide «  Le parcours était très roulant. Mis à part le chemin côtier avec sa « grosse patate », tout étai plat. Sur le retour vers l’arrivée, face à un très léger vent, nous sommes protégés derrière le vélo à tour de rôle ».
Chez les filles, il fallut attendre près de 25 minutes pour voir arriver la première doublette féminine composée de Herbelin et Reculeau du Côte de Jade Athlétic club. Elles étaient complètement surprises d’arriver en tête. Une première pour elles. « C’est une belle expérience ce premier Run. Mais c’était dur. On ne savait pas s’il y avait des équipes féminines devant. C’était l’inconnu. Par contre derrière nous ça chauffait dur. Nous avons eu de la chance. Sur ce parcours roulant, c’était assez sympa bien que l’on n’aime pas trop le vélo ».
L’heure était venue de donner le départ de la 2e course réservée aux enfants avec 28 équipes sur la ligne.

Classement :
1- Moy/Moineau (TCA) les 15 km en 58’ 54’’ ;
2 - Gueno D. / Gueno B en 59’ 58’’ ;
3- Lyleine/Guichard en 1 h 00’ 18’’;
4- Labas/Arnoux en 1 h 00’ 34’’;
5- Le Nabour/Veron en 1 h 00’ 42’.

Féminines : Herbelin/Reculeau les 15 km en 1h 22’.

Mixtes : Christel Morvan/ Eric Morvan les 15 km en 1 h 04’ 02’’.


 

Auteur : JLM | 30/01/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « David Douillet : la culture du sport »
Article suivant : « Sauvetage sportif »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Cirque Saint-PetersbourgSevenC
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter