Saint Brévin Infos

Louis Alliot vice-président du Front national à Saint-Brevin

Louis Alliot est le compagnon de Marine Le Pen vice président du Front national et conseiller régional du Languedoc-Roussillon. Il est venu à Saint-Brevin rencontrer les militants et leur présenter le projet présidentiel du Front national. Entretien exclusif.

Pourquoi avoir choisi Saint-Brevin pour présenter le projet présidentiel ?
J’ai été invité par la fédération de Loire-Atlantique qui a multiplié par trois le nombre de ses militants ces derniers mois.
Avec l’apport de déçus de l’UMP ?
Non pas uniquement, vous savez, on a reçu beaucoup d’adhésions des classes populaires.

Le projet présidentiel du FN parle de l’abandon de l’euro vous trouvez que c’est réaliste ?
Vous savez, on part du principe que l’euro va s’effondrer de lui-même et que nous serons obligés de trouver des solutions pour rétablir une situation monétaire stable en France. Le système financier très instable en Grèce ou au Portugal, l’incapacité de l’Europe à résoudre ces questions nous donnent raison.

Vous avez déclaré la nationalité française, « ça s'hérite ou ça se mérite » vous pouvez préciser votre pensée ?
Je suis avocat de formation, et nous devons mettre en place des conditions restrictives à la demande de nationalité française, ça passe entre autres, par ne jamais avoir été condamné, et par l’apprentissage de la langue française.

Que vous inspire l’affaire Strauss-Kahn ?
Un grand malaise sur l’image que donne la France à l’étranger. Un grand malaise du comportement des médias français venus à la rescousse de la journaliste Anne Sinclair. Nous ne sommes qu’au début de cette affaire.

Vous êtes sur un territoire où beaucoup de personnes travaillent aux chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire quel projet pour la construction navale ?
Que l’on sorte du système libéral, nous devons réindustrialiser les tissus de notre économie, cela passe aussi par la sortie de la monnaie unique. Vous savez les ouvriers de Saint-Nazaire ils ont bien compris car 40 % d’entre eux se tournent vers Marine Le Pen.

Si vous arrivez en troisième position au premier tour de la présidentielle quelles seront vos consignes de vote ?
Nous considérons que le PS et l’UMP c’est l’UMPS, si nous sommes effectivement en 3e position nous ne donnerons pas de consigne de vote.

Auteur : JBR | 22/05/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Saint-Brevin : entretien avec Yannick Haury »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter