Saint Brévin Infos

Nouveau débrayage pour les employés de l’EPMS de Saint Brevin

Aujourd’hui, une centaine de personnes, a à nouveau manifesté devant les locaux administratifs de l’Etablissement Public Médico Social de Saint Brevin.

C’est, à l’aide de parpaings, que « le mur de l’incompréhension » a été construit devant l’administration et que sous les banderoles les grévistes encordés ou se donnant la main, ont défilé en scandant le slogan : « TOUS ENSEMBLE ».

Les revendications du personnel se regroupent en deux catégories : les risques psychosociaux et les problèmes qui ont rapport à la formation, aux travaux et au budget.
Selon le représentant du syndicat FO, « les conditions de travail actuelles, engendrent de gros risques. D’ailleurs, un certain nombre d’agents, sont en arrêt de travail pour dépression ». L'intersyndical précise dans un communiqué qu’il est inacceptable d’entendre de la part de Patrick Cornu, directeur de l’établissement, des choses comme : « les cadres doivent obéir ! »
En ce qui concerne les revendications en rapport avec le budget de l’établissement, « nous demandons à avoir accès à de nouvelles formations et à des stages » annonce le délégué syndical. Il rajoute que pour ce qui est du retour des budgets au niveau de chaque structure de l’établissement « La direction s'est engagé à donner 90 % + 10 % (si les 90 % ne suffisent pas) au lieu des 70 % décidés par la direction en début d'année. A ce jour malgré l'engagement de la direction, aucune directive n'est parvenue aux cadres concernant ces budgets ».
De plus « pour les besoins des résidents, nous demandons des pools de remplacements, ainsi que la réalisation de certains travaux et investissements urgents ».

Globalement, l’ensemble du personnel, regrette le manque de considération envers les agents, et la mauvaise ambiance qui en découle.
Pour ce 4e débrayage depuis le 26 mai, l’ambiance n’est pas au beau fixe, aucune négociation n’a encore donné satisfaction aux agents.
Demain Mercredi 22 juin à 15 heures, Gérard Mauduit, Vice-président du Conseil Général, écoutera, par l’intermédiaire de l’intersyndical (CGT, FO et CFTC) les revendications des salariés de l’EPMS.

 

Auteur : Caroline | 21/06/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « ANPE et ASSEDIC. Qu’en est-il de la fusion ? »
Article suivant : « Une déferlante fait son cirque dans les rues »

Vos commentaires

#1 - Le 27 janvier 2012 à 11h33 par Moreau, Chateaulin
Pauvre personnel, je sais de quoi je parle, M.CORNU et sa femme (il ne faut pas l'oublié car elle a un sacré rôle dans "le couple", ont fait les même dégâts dans mon établissement en 2005. Des personnels ont même pensés au suicide à l'époque. Notre solution a été de déposer plainte en gendarmerie, une enquête a donc été diligenté et nous avons gagné, ils sont arrivé dans l'établissement en nov.et ont été muté en aout suivant. Ce conflit à été très très dur !!! Nous avons mis plusieurs années pour nous relever. Bonne chance aux personnels de Saint-Brévin, ne lachez pas prise.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter