Saint Brévin Infos

Saint-Brevin : Accueil des migrants, opposants et partisans face à face

L’accueil des 70 migrants à Saint-Brevin, prévu par l’Etat, divise. Ce matin à 11h opposants et partisans se sont retrouvés devant la mairie.

Environ 150 opposants au projet soutenus par le Front National étaient présents devant la mairie. Un groupe d’autres manifestants, aussi nombreux, qui souhaitent que le projet aboutisse dans un but de "solidarité et d’humanité", faisaient face aux opposants. Une banderole « welcome les réfugiés » étaient montrée devant la mairie quant on pouvait lire sur une autre banderole « Non à un nouveau Calais à Saint-Brevin »

Il y avait une forte tension entre les différents groupes, mais il n’y a pas eu de heurts, sous le regard de la gendarmerie.

Le conseil municipal n’a pas émis d’avis sur cette question, néanmoins  le maire divers droite  de Saint-Brevin Yannick Haury a déclaré vendredi sur RMC : « Les réactions de mes administrés sont des réactions d'inquiétude: nous recevons en mairie des appels, des courriers et il y a même des pétitions qui circulent. Les habitants sont inquiets par rapport à ça mais en même temps, quand on échange avec eux, ils expriment leur sentiment d'empathie envers des personnes qui vivent des conditions terribles. » Le maire soulignait aussi avoir été mis "devant le fait accompli, sans concertation, »

17/09/2016 | 10 commentaires
Article précédent : « Bernadette Chirac se rendra à Saint-Brevin le 13 octobre »
Article suivant : « Saint-Brevin : Fête le vélo, le samedi 24 septembre »

Vos commentaires

#1 - Le 17 septembre 2016 à 17h53 par Doliprane, Saint-brÉvin
Les partisans du soutien aux migrants étaient la plus part extérieur à la commune beaucoup venaient de Notre Dame des Landes certains en uniforme zadiste derrière la banderole.
Même comportement d'ailleurs agressifs,et insultants envoi de projectiles sur les brévinois pacifiques.

Nous manifestons contre l'obligation que nous fait l'état d'accueillir des migrants sans nous demander nos avis, ni celui de notre maire .
On est chez nous à Saint Brévin et nous entendons le rester
#2 - Le 17 septembre 2016 à 23h34 par Caroline, St. Brevin
St. Nazaire accueille des migrants depuis plusieurs mois ça se passe très bien. Un peu d'humanité svp. Les migrants ne sont pas des terroristes. St. Brevin comme toutes les autres communes doit jouer son rôle de France terre d'accueil.
#3 - Le 18 septembre 2016 à 22h19 par naïf, Saint-brevin
A lire sa dernière déclaration, M. Haury semble rétro pédaler pour étouffer le feu qu’il a allumé. Il est vrai que la petite musique de sa première déclaration caressait les oreilles de son électorat de droite. Mais delà à se faire récupérer par l’extrême droite, c’est embêtant. Surtout lorsqu’on se dit "divers droite", histoire de ratisser large.
M. le Maire, il serait temps de monter dans le train. Plutôt que de crier au loup, vous seriez avisé de vous approprier au plus vite le sujet. Vous devriez organiser l’arrivée de ces migrants et définir ainsi avec les autorités compétentes, toutes les conditions nécessaires pour que leur séjour se déroule dans les meilleurs conditions.
Doliprane, vous avez certainement raison sur la composition des manifestants. Ce sujet de société n’interpelle pas seulement les Brévinois. C’est bien pour cela qu’il y avait en tête du groupe des « anti » les élus Nazairiens du Front National. Et cela, vous omettez de le dire.
Séverine, pourquoi assimilez-vous ces réfugiés à des Barbares qui sèmeraient la terreur là où ils passent ? Ce sont, soit des réfugiés politiques, soit des hommes persécutés. Rien de plus. Désolé d’alimenter votre paranoïa, mais sachez que les pervers se cachent dans tous les milieux sociaux et quelque soit la nationalité.
Post Scritum :
M. Haury si vous lisez ces lignes, je relève que vous employez une nouvelle fois l’expression désuète « mes administrés ». De grâce, changez d’époque ! J’ai l’impression d'entendre Louis XIV parler de « ses sujets ». Oui, vous administrez notre cité, mais en aucun cas les citoyens qui la compose. En ce qui me concerne, je m’administre très bien tout seul, merci.
#4 - Le 19 septembre 2016 à 11h32 par brevinois, St. Brevin
Ce sujet des migrants est rattrapé par de basses considérations électoralistes. C'est scandaleux, il devrait y avoir consensus général. Accueillons les migrants !
* 70 migrants il ne devrait même pas y avoir débat.
#5 - Le 19 septembre 2016 à 11h54 par Bernard, Saint Brevin
Il y a quelques différences entre accueillir quelques familles avec femmes et enfants qui fuient la guerre et accueillir 70 hommes seuls dont on ne sait rien et surtout quand on n'a aucune réponse sur la suite qui sera donnée à cet accueil.
Lamentable ce président et son gouvernement qui jusqu'au fin fond de toutes les régions de France auront réussi a dresser les français les uns contres les autres.
#6 - Le 23 septembre 2016 à 08h26 par stéphane
ces clandestins fuient la misère, ce ne sont pas des candidats au droit d'asile mais des réfugiés économiques.
un pays comptant plus de 6 millions de chomeurs et 10 millions de pauvres peut il accueillir toute la misère du monde et les dizaines de millions de candidats au départ de pays africains ?
par leurs votes identiques depuis 40 ans les français l'acceptent et devront donc en subir les conséquences à terme.
#7 - Le 03 octobre 2016 à 11h27 par Brévinois, St BrÉvin L'ocÉan
J'invite tous les favorables à l'accueil de ces migrants (qui la plupart ne sont pas brévinois) à louer une maison à proximité du CCAS. Puis de laisser vos enfants (vos filles) aller se balader seules en ville, les femmes porter shorts et débardeurs devant ces 70 hommes! On en reparlera.
L'an prochain le tourisme sera au plus bas.... Mais ça les non brévinois ne peuvent pas comprendre ;-)
#8 - Le 04 octobre 2016 à 21h18 par MIQUELESTORENA, Saint Brevin
A 200m du CCAS je n'ai toujours pas de réponse aux questions légitimes que je me pose sur mais prochains voisins. Encore aujourd'hui on m'assure que notre maire n'a reçu aucune réponses aux courriers qu'il a adressé à la sous préfet et au ministre Caseneuve. ET C'EST CA QUI ME REVOLTE : le mépris avec lequel nous sommes traités par nos dirigeants. Samedi 8 novembre une réunion d'information est organisée par ? ??? pros ou contre peux importe, "ils" ont eu le mérite de proposer une réunion dont le programme semble objectif et bien ciblé.Préfet, Maire, représentant de 2 associations sont INVITES. Mais seront ils présents? Y aura t il enfin des réponses à des questions de bon sens et je le répète LEGITIMES, seules conditions pour apaiser les esprits échauffés des 2 "bords" et nous conduire dignement, en citoyens responsables...droits que nos gouvernants nous dénient.
#9 - Le 11 octobre 2016 à 18h27 par samuel camusa
Comme m'a dit sur le marché un cégétiste sur le marché de saint brévin l'océan, on invite qui on veut au CCAS (géré par la cgt). En résumé, Brévinois fermez vos gueules et subissez silencieument
#10 - Le 23 octobre 2016 à 12h09 par NAZAIRIEN, Saint Nazaire
@stephane entièrement d'accord avec votre analyse.
@caroline = attitude irresponsable car aucune vision à moyen ou long terme !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter