Saint Brévin Infos

Saint-Brevin Flamboyant festival pyrotechnique

Le concours devenu référence au niveau national et international n’a pas failli à sa réputation. C’est le Danemark qui remporte le trophée 2012 devant 100 000 spectateurs.

Saint-Brevin qui fête ses 130 printemps cette année avait choisi de faire concourir dans une sorte de Best off des anciens vainqueurs du festival : Hojen & magic fireworks (Danemark), Pirotecnia zaragozana (Espagne) et le Français vainqueur en 2003 et 2005 David Bocher. Mais le Breton était absent pour des raisons professionnelles et personnelles. Sa composition a été tirée par les artificiers de la société Féerie qui gère d’autre part la direction technique et artistique du festival depuis ses débuts.
Pour Joël Hamond, le créateur de Féerie : « Ce festival est l’un des deux pires au niveau des conditions météos que nous ayons connus depuis sa création. Mais de toute façon, il n'y a pas de conditions idéales : sans vent, il y a trop de fumée, trop de vent modifie les effets pyrotechniques ».

Une XIVe édition éblouissante

Les Danois (vainqueurs en 2010) ouvrent le bal dans un spectacle intitulé Un chemin vers le ciel. La conception et la bande-son ont été créées spécialement pour Saint-Brevin. À base de chandelles et de lances, mais aussi de serpenteaux argentés, de filets d’or ou de fontaines et un final atomique, le spectacle d’Hojen & magic fireworks est grandiose. Même si la musique est plus un accompagnement que partie prenante des lumières.

Après une interruption due à un départ de feu dans les dunes — vite maîtrisé par les sapeurs-pompiers — le second spectacle est d’un tout autre genre, intitulé Electrochoc. Le travail de David Bocher impressionne par sa bande-son, uniquement de l’électro (dont le groupe Daft Punk). Le feu est plus saccadé et moins étoffé, une des raisons est la suppression d’effets au sol pour éviter de nouveaux débuts d’incendies. Le spectacle est original, surprenant dans la composition et surtout extrêmement bien synchronisé.

Tir manuel pour l’Espagne

Les Espagnols semblent mieux armés sur le papier. Cette entreprise familiale est dans l’artifice depuis plusieurs générations (fondée en 1860) et a obtenu maints prix internationaux en France (2009 à Saint-Brevin), mais aussi au Canada et ils viennent tout juste de remporter le festival pyrotechnique de Cannes. Malheureusement, un problème technique va empêche l’activation automatique de la synchronisation feux/musique et l’artificier devra effectuer manuellement les tirs.
Un exercice salué par Joël Hamon « Je lui tire mon chapeau, effectuer tout manuellement est devenu un exploit, puisqu’aujourd’hui, l’ensemble est programmé sur des machines bien en amont du lancement. Le spectacle va donc légèrement en pâtir au niveau de l’harmonie générale. Tout fonctionnait très bien cet après-midi ; et puis voilà, c’est comme çà. Vous savez, on ne peut pas faire de véritables essais, on ne sait jamais à l’avance ce que va donner un spectacle » conclut Joël Hamon.

Un beau bouquet final

Yannick Haury avec les vainqueurs Le Danemark
Yannick Haury avec les vainqueurs Le Danemark

Les trois concurrents remportent un trophée et le Danemark le titre 2012 de cette XIVe édition du festival pyrotechnique de Saint-Brevin. Cette récompense est devenue une référence internationale en la matière.
Les spectacles ont été jugés par un jury composé d’élus de la communauté de commune du Sud Estuaire, de membres de la presse (dont Media-web) et à l’applaudimètre. Les trois critères retenus pour l'évaluation  était la qualité du feu d’artifice, la bande-son, et l’harmonie entre les deux.
Devant la foule estimée par les pompiers à 100 000 personnes, le maire de Saint-Brevin Yannick Haury a d’ores et déjà annoncé une XVe édition pour 2013 : « Le Festival marque certes la fin de la saison, mais c’est un beau bouquet final ».


 

La vidéo

Auteur : JRC | 26/08/2012 | 8 commentaires
Article précédent : « La semaine qui finit en bouquets d'étoiles »
Article suivant : « Trois feux d’artifice pour Saint-Brevin »

Vos commentaires

#1 - Le 27 août 2012 à 18h55 par yvette
Merci beaucoup pour cette superbe vidéo Bravo
Yvette
#2 - Le 28 août 2012 à 11h29 par Requin Rouge
Félicitations pour le feu dans les dunes.
80000€ + l'intervention des Pompiers; les Brévinois apprécient les dépenses.
#3 - Le 29 août 2012 à 09h23 par alain, 44250
aujoud'hui il faut s'interroger, doit on continuer ce feu d'artifice? générateur de risques, et symbole d'une société de gaspillage.
la décision de maintenir ce dernier feu malgré la météo, car il ne faut pas décevoir les visiteurs est totalement irresponsable.
80000euros, soit 7 euros par brévinois, cela fait cher le ticket d'entrée pour un spectacle gratuit. Mr les élus stop au gachi.
#4 - Le 30 août 2012 à 09h30 par anti-raleurs
Si la Mairie ne fait pas d'animation on lui reproche, si elle en fait on lui reproche aussi. Et cette histoire de feu de brindille sur 1m2 monté en epingle par la presse c'est affligeant.
#5 - Le 01 septembre 2012 à 18h52 par responsable
euh ... 50 x 10 = 500 m2 et non 1 !

J'invite donc " anti-raleurs" à venir voir l'état de la dune incendiée !

Ce festival est magnifique mais les conditions de sécurité pour les spectateurs et l'environnement sont minimalistes ! Le jour où il y aura un véritable drame, vous me donnerez raison ! Ne vaut il pas mieux prévenir que guérir ?
#6 - Le 08 septembre 2012 à 13h29 par cool alain
Salut 80000€ c est le cout du feux mais si vous compter le vrai cout...
Le feux, les pompier, les services techniques avant et apres, les gendarmes...je pense que l on depasse les 100 000€
Aussi il y a eu 3 departs de feux dans les dunes deux de 1 m2 et 1 de max 500m2
L annee passee deux depart...
Rien de mechant ca repousse de plus belle
apres au 15 aout ca aurait ete mieux je pense le pyro est trop tard
a+
#7 - Le 06 mars 2013 à 17h29 par Bertrand, Saint Brevin
Décidément quoi que fasse la Mairie on a toujours les mêmes "râleurs" qui semblent être contre tout, jamais content, et ça coute de l'argent, et il y avait trop de vent, et ça fait du bruit....
Émigrez vers Saint Nazaire c'est peut être mieux.
#8 - Le 07 mars 2013 à 18h23 par Lemere
C'est un truc que nos enfants et ceux des Chinois ont en commun.

Les nôtres pour les regarder, les leurs pour les fabriquer.

Fermer le banc!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter