Saint Brévin Infos

Saint-Brevin : le conseil municipal este contre le projet de redécoupage cantonal

Le conseil municipal de Saint-Brevin a voté un recours devant le conseil d’État sur le redécoupage électoral cantonal.
L'ancien et le nouveau découpage électoral
L'ancien et le nouveau découpage électoral

Yannick Haury n’a pas manqué de rappeler que la Loire-Atlantique « avait reçu le prix des ciseaux d’or du tripatouillage électoral. » La motion votée par le conseil municipal du 24 octobre regrettait que le nouveau découpage n’aille pas dans le sens d’une meilleure cohérence territoriale basée sur les réalités du bassin de vie et d’emploi du pays de Retz. Les élus ont observé une absence de continuité routière et ferroviaire, entre les villes de la communauté des communes sud estuaire et celles rattachées à la communauté urbaine de Nantes distante de près de 50 km.
Les élus souhaitent la modification de ce projet par la révision des périmètres proposés et l’étude d’un rapprochement avec les communes du Schéma de cohérence territoriale (Scot)

Dans le cadre du futur découpage, il y aurait 31 cantons pour 62 Conseillers Généraux alors qu’actuellement il y a 59 cantons pour 59 conseillers généraux. (Voir la carte des anciens et nouveaux cantons)

Pour l’opposition municipale Marie Luce Jolly Triviere souligne « le souhait à ester en justice devant le Conseil d’État concerne avant tout, la majorité municipale. L’opposition n’est pas partie prenante à cette décision et décide de s’abstenir. »

Le conseil municipal a voté divers tarifs et redevances sans augmentations sensibles. La taxe sur la publicité extérieure TLPE sera augmentée de 1,2 %. Les campings de Mindin et de la Courance subiront une augmentation de 4 % à l’exception des emplacements spéciaux à l’année. Le tarif des locations de salle à la soirée a été fixé à 45 € et ajusté au prix de la demi-journée alors qu’il était précédemment ajusté au prix de la journée soit 86,50 €. L’opposition par la voix de Marie Luce Jolly Triviere s’est dite « satisfaite d’avoir été entendue lors de la commission des finances sur le réajustement du prix car une simple réunion le soir avait un coût très conséquent ».
Par contre l’opposition s’est dite surprise du coût des locations de salles applicables par la SEMSEL Étoile de Jade. La présence obligatoire d’un service de sécurité incendie pourrait entraîner une augmentation de 571 € à 1 119 € pour une animation en soirée sans restauration pour huit heures avec trois agents de sécurité. Le prix pouvant varier pour un week-end de mariage de 1 677 € à 4 957 €. « En votant cette délibération nous prenons le risque que la salle Étoile de Jade ne soit plus louée ou peu pour des activités non lucratives » Ce tarif d’intervention de sécurité incendie, même si cela paraît justifié et obligatoire nous conduit a nous opposer à cette délibération. »
 

Auteur : JBR | 30/11/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Toutes les plages de Saint-Brevin sont souillées d'hydrocarbures »
Article suivant : « Remise des prix du concours des balcons et jardins fleuris »

Vos commentaires

#1 - Le 01 décembre 2013 à 03h08 par Révolutionnaire Rouge
J.L.L. a amusé la séance en défendant un Projet Stupide.(P.S.)

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter