Saint Brévin Infos

Saint-Brevin : Le conseil municipal et le Scot

Lors du conseil municipal, il a été demandé aux élus de se prononcer sur le schéma de cohérence du territoire.

Le SCOT, schéma de cohérence territoriale fixe les orientations pour les 20 prochaines années en matière de logements, commerces, transports, espaces agricoles, et sert de cadre dans la réalisation des PLU des communes.
41 communes sur les 6 communautés doivent émettre un avis sur le projet de schéma de cohérence territoriale.

Le Scot doit répondre à plusieurs ambitions :
- Organiser l’espace et les grands équilibres du territoire ;
- Protéger les sites naturels, agricoles et forestiers ;
- Répondre aux objectifs et principes de la mixité sociale et de la politique de l’habitat ;
- Développer l’économie et l’emploi sur tout le territoire ;
- Mettre en œuvre une stratégie de mobilité durable ;
- Déterminer les conditions permettant d’assurer la réduction des émissions de gaz à effets de serre, la maîtrise de l’énergie et la production d’énergie à partir de sources renouvelables ;
- Protéger l’environnement ;
- Mettre en œuvre, suivre les évolutions, dialoguer avec les territoires voisins.
 

Échelles de temps différentes

Lors du conseil municipal on apprend que le Président du conseil général Philippe Grosvalet aurait émis un avis défavorable selon Jean-Philippe Reverdy élu de l’opposition. « Le traitement de la question routière plaide pour un avis défavorable » explique le président du conseil général. Parmi les arguments, on notera une « cartographie maison,  une hiérarchisation et dénomination des voies très personnelles, la présence de projets non-inscrits au schéma routier comme le franchissement de la Loire. Le conseil général ne peut accepter que les Scot fassent chacun leurs propres schémas routiers sans tenir compte de l’avis du gestionnaire qu’est le département ».

Le maire Yannick Haury s’est dit « très surpris par la décision de conseil général. » « On n’est pas dans la même échelle de temps : cinq ans pour le schéma routier départemental, vingt ans pour le Scot. « Est-il choquant d’imaginer une « deux fois deux voies » entre Nantes et Pornic ? »  Interroge le maire.

Saint-Nazaire avait émis un avis alambiqué sur le SCOT du Pays de Retz http://www.saintnazaire-infos.fr/le-scot-du-pays-de-retz-vu-de-saint-nazaire-25-52-1888.html qui fit réagir le maire de Saint-Brevin :
« J’ai l’impression que les grandes collectivités ont envie que le territoire s’organise comme ils le regardent. ». « La réaction est disproportionnée elle ne s’appuie pas sur des données réglementaires ».

 

Auteur : JBR | 08/02/2013 | 2 commentaires
Article précédent : « Débat d’orientation budgétaire entre majorité et opposition »
Article suivant : « Bienvenue aux nouveaux arrivants »

Vos commentaires

#1 - Le 13 février 2013 à 15h21 par Requin Rouge
Avec l'arrogance des élus socialistes nazairiens et départementaux sur le sujet "SCOT"; les membres de l'Opposition avaient ils de la voix pour défendre les intérêts des résidents du Sud Loire????????????
#2 - Le 14 février 2013 à 12h57 par Lemere
Ah! Comme je vous envie Brévinois de pouvoir vous exprimer sans craindre les procés .
A pornichet par contre, depuis que M. Le maire s est fait voté par le CM la protection fonctionnelle, nous n' osons plus rien dire. Allez voir sur Pornichet Infos pour vous faire une idée de l ambiance qui regne.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter