Saint Brévin Infos

Saint-Brevin : le médico-social exclu du Ségur de la santé

Le Conseil Syndical FO des Etablissements de Mindin à St Brévin regroupant ses sections de l’EPMS « Le Littoral », du Foyer de Vie « Les Abris de Jade », et de l’IME « L’Estuaire » refuse de signer.

"Le conseil syndical du Syndicat Force Ouvrère des Etablissements Publics Sociaux et Médico – Sociaux de Mindin est réuni ce jour de manière extraordinaire, suite à la signature du protocole « SEGUR de la Santé » par notre Fédération Force Ouvrière des Services Publics et de Santé. Dès la présentation du protocole, le syndicat FO des Etablissements de Mindin s’est prononcé contre la signature du Ségur.

Alors que la Fédération a affirmé que les 183 euros ont été obtenus pour TOUS les Fonctionnaires de la FPH, nous avons découvert que le secteur social et médico – social était exclu et « qu’un travail spécifique devra être conduit sur la situation particulière des agents et salariés de ces secteurs » ! Ceci est inadmissible !

Une négociation pour 1 million d’agents ou salariés d’EHPAD ou de l’hôpital avec 160 € pour le privé lucratif, 180 € pour le privé à but non lucratif, et 183 euros d’augmentation pour le public (49 pts d’indice) est certes une avancée, mais nous trouvons indigne et scandaleux de laisser 40 000 sociaux et médico-sociaux (source INSEE) sur le bord de la route ! Titulaires ou contractuels de la FPH secteur social ou médico-social, nous ne sommes pas des sous-agents !!! C’est une question de dignité et d’égalité des droits ! Nous ne les laisserons pas nous ignorer et nous mépriser.

La santé c’est aussi le social et le médico-social !

Pour le nouveau gouvernement Castex, intégrer le médico-social dans ce protocole d’accord c’est la ligne rouge à ne pas dépasser. Notre ligne rouge à nous, c’est le refus absolu d’être exclus des négociations. Nous sommes 40 000 ! Nous exigeons d’être intégrés de suite dans ce protocole et nous ne lâcherons pas !

Après la colère vient le temps du combat !

Nous prenons acte du communiqué de la Fédération envoyé le 16 JUILLET concernant la situation du médico-social, mais sommes en total désaccord sur le fait d’attendre SEPTEMBRE pour demander l’ouverture de négociations sur un hypothétique Ségur bis nous concernant. Pour le Syndicat FORCE OUVRIERE des Etablissements de MINDIN, c’est dès maintenant qu’elles doivent se tenir ! Il faut agir et vite, l’inaction serait comprise comme une trahison.

NON A LA DIVISION ! Nous aussi avons subi le gel des salaires et les années d’austérité conduisant à la dégradation des conditions de travail. Il y a un même et unique statut du personnel dans la Fonction Publique Hospitalière, le TITRE IV."

27/07/2020 | 2 commentaires
Article suivant : « Saint-Brevin : la crèche de Noël fait polémique »

Vos commentaires

#1 - Le 28 juillet 2020 à 11h34 par Schweitzer, Saint BrÉvin
Retraité. D'une grande entreprise automobile et ancien secrétaire d'un syndicat, j'ai eu à subir ce que vous vivez aujourd'hui.
Les fédérations prennent en qu'on veut bien accorder à certains en oubliant ceux qui restent sur le côté d'un accord.... Votre rôle localement est de les ramener aux accords pour tous.
Je vous comprends et vous soutiens. Ne laisser pas passer le temps, intervenez comme vous l'avez fait tout de suite, battre le fer tant qu'il est chaud.
Salutations et bon courage.
#2 - Le 03 août 2020 à 08h30 par Fontaine Maurice et Noelle, Saint Viaud
Retraités et solidaires, ne lâchez pas le combat.
Bon courage.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter