Saint Brévin Infos

Saint-Brevin ou Saint-Brévin ?

Né au VIIIe siècle en Angleterre Saint Brévin ou Bréguvin opte pour la vie monastique et vient évangéliser la région. Il aurait, dit-on, débarqué, dans le petit port situé à l'emplacement du bourg actuel.

Un peu d’histoire
Petit village de pêcheurs et d'agriculteurs, Saint-Brevin a connu à partir du XVIe siècle des problèmes d'ensablement et d'érosion dus aux tempêtes. En raison de sa position stratégique à l'entrée de la Loire, la pointe de Mindin est alors fortifiée par Vauban pour protéger le village des Anglais.
Au XIXe siècle, la plantation d'une forêt de pins pour fixer les dunes de sable a entraîné la métamorphose de la commune en station balnéaire. Plus tard, en 1899-1900 on dénomme la commune Saint-Brévin-les-Pins. À la même époque un regroupement de plusieurs grands domaines correspond à la naissance de la station dite Saint-Brévin-l'Océan.
 

De nos jours
Sur la rive opposée à Saint-Nazaire, le développement de Saint-Brevin en dépend beaucoup. Pendant la Seconde Guerre mondiale la ville est partiellement détruite. En 1975, la construction du pont de Saint-Nazaire reliant les deux rives de l'estuaire accélère le développement de la commune. Le tourisme est la base de l'activité économique de la ville.
Depuis 1951 la suppression de l'accent est officialisée, pour tendre vers une graphie proche de l'origine du nom. On écrit donc : Saint-Brevin-les-Pins. Mais on parle des Brévinois, qui, lors du recensement Insee de 2008, étaient 12 294.

 

Auteur : Caroline | 19/05/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Saint Brevin se donne un peu d'air Sud-Américain »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter