Saint Brévin Infos

Tout le monde sur le pont

Saisonniers, gendarmes, policiers municipaux, sapeurs-pompiers, maîtres-nageurs sauveteurs, ils sont tous prêts pour la saison.

Le traditionnel pot d’accueil des saisonniers lance la saison touristique dans la station balnéaire qui voit sa population multipliée par 4 passant de 13 000 à 30/50 000 résidents, voire plus, pour les grandes manifestations comme le festival pyrotechnique.
L’ensemble des mesures de sécurité et de prévention a été exposé en mairie avec les principaux responsables des services concernés. Ils ont présenté leurs dispositifs en terminant avec une pointe d’humour : « Pourvu qu’il pleuve » ; il faut traduire qu’avec le mauvais temps, la fréquentation des zones sensibles ou à risques tend à diminuer…

Une médiatrice des plages

57 saisonniers ont été embauchés par la Ville. Les forces de gendarmerie ne sont pas en reste, ni celles de la police municipale, ni des pompiers auxquelles s’ajoute, « nerf de la guerre » par 19 MNS le contrôle de l’immense plage de Saint-Brevin aussi longue que celle de la baie de La Baule, le Pouliguen, Pornichet (pour ne fâcher personne).
Le maire, Yannick Haury a rappelé : « Qu’une bonne saison doit être placée sous le signe de la sécurité et de la tranquillité de tous ». Il a fortement insisté sur l’implication des forces vives mise en place à cet effet et notamment sur la surveillance des plages et le partage en bonne intelligence des différentes activités.
En plus de la veille des maîtres-nageurs sauveteurs, pour la seconde année consécutive, une médiatrice des plages a été nommée. Ses missions, informer, sécuriser et favoriser une bonne cohabitation entre les pratiquants de sport à voile comme le kitesurf (dont certains pratiquants ont tendance à s’approprier un large territoire) et les amateurs de bronzage.
Facile à reconnaître, elle portera un tee-shirt orange siglé « Sécurité des plages » et se déplacera à pied ou en VTT. La Ville a parallèlement réédité un guide sur la réglementation en la matière « Partageons la plage du 15 mai au 15 septembre » disponible dans les postes de secours et sur le site de la mairie.

Une baignade très surveillée

Quatre postes de secours sont ouverts en haute saison à des points stratégiques, Les Rochelets, l’Ermitage, l’Océan et Branly, ils sont équipés de défibrillateurs et de paddles (planche de sauvetage). Ces derniers sont jugés très pratiques « Ils permettent de récupérer les inconscients qui se font piéger sur les bancs de sable ». Autre source de vigilance, les piégeuses baïnes * qui se forment par endroits.
Notons encore sept bornes d’appel d’urgence et les fameux totems qui permettent aux enfants de retrouver facilement la serviette parentale. Autre précaution qui facilite le travail de recherche, fixer un bracelet identifiant (distribué par les MNS) au poignet de votre progéniture dès le début des vacances.
Toutes les conditions seront alors réunies pour passer un séjour paisible sur les trois plages labellisées Pavillon bleu d’Europe.

Renforts à terre

La gendarmerie voit son effectif doté d’une douzaine de personnes supplémentaires ce qui peut paraître dérisoire, si on le compare à l’afflux de population.
Côté secours, arrivée aussi de 12 sapeurs pompiers saisonniers, avec cette année, une nouveauté, 6 d’entre eux resteront d’astreinte 24 heures sur 24 à la caserne pour une plus grande réactivité la nuit.
Renforts aussi à la police municipale, et il en faut « Nous avons beaucoup d’interventions par rapport à la tranquillité publique, il y a ceux a qui viennent pour se reposer, d’autres pour faire la fête et les deux ne se marient pas toujours lorsqu’ils sont côte à côte ».
Les travailleurs saisonniers dont les contrats varient de un à six mois (entre le premier avril et le 30 septembre) sont affectés à différents services dans la surveillance des plages, l’entretien et la propreté du domaine public et à la mise en place des manifestations et animations estivales.
Des saisonniers qui seront très vite dans le vif du sujet le 7 juillet prochain pour le pique-nique géant et le feu d’artifices organisés dans le cadre des 130 ans de la station balnéaire brévinoise.

*Une baïne est une dépression temporaire ou mare résiduelle ressemblant à une piscine naturelle formée entre la côte et un banc de sable.
Pratique :
Le site internet de la mairie : www.saint-brevin.fr
 

Auteur : JRC | 03/07/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Un conseil municipal très communautaire »
Article suivant : « Conseil municipal »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter