Saint Brévin Infos

Un conseil municipal très communautaire

Le conseil estival brévinois a été consacré en grande partie à la présentation des activités 2011 de la Communauté de communes du Sud Estuaire.

Yannick Haury,le maire de la commune est aussi le président de la CCSE. C’est le conseiller municipal et délégué communautaire Michel Toussaint qui a présenté ce rapport d’activités.
 

2 millions chaque année pour l’assainissement

Il passe en revue les grands chapitres du Livre du Syndicat, comme les animations sportives : « Il faut mettre en valeur les activités nautiques », le complexe de l’Aquajade avec une hausse du fonctionnement dues aux charges d’entretien et les deux écoles de musique dont « les dépenses sont à l’équilibre ».
Il évoque :
la petite enfance, les huit accueils périscolaires et les trois de loisirs ;
 les personnes âgées qui bénéficient d’un guichet unique, le Guipa CLIC (Centre local d’information et de la coordination a accueilli 6 000 personnes à son guichet en 2011 et
 l’emploi, qui lui également profite d’un guichet unique.
Une autre présentation est faite sur l’assainissement et l’eau potable : « La CCSE met 2 millions d’euros chaque année depuis 10 ans, c’est une constante ». Michel Toussaint rappelle que 177 agents travaillent à la communauté de communes ; il évoque les trois ZAC et le volet touristique avec par exemple « Le Quai vert » inauguré en avril 2011 avec 15 000 personnes accueillies entre mars et décembre de cette même année.

« Avez-vous des remarques ou des commentaires ? »

 Le groupe minoritaire s’agite par la voix de Yanick Lebeaupin qui va réitérer sa demande de la présence de l’opposition aux réunions communautaires : « Ça va vous faire sourire, mais d’autres communes le font comme à Pornic » évoquant ensuite à demi-mot la défaite aux dernières législatives du député maire Philippe Boënnec.
Elle est coupée par Yannick Haury : « Il y a des lieux pour parler et aborder certains sujets ; il n’est question ici que du rapport d’activité et rien d’autre ».
Erick Bouzidi renchérit : « Il est clair que le maire ne veut pas de contre-pouvoir à la CCSE, c’est de votre responsabilité ». « Je suis d’accord sur le principe, il faut attendre la refonte des collectivités locales, c’est au législateur de prendre la décision ».
Yannick Haury répond aux critiques et demandes d’explications sur divers postes, comme la baisse des subventions aux associations sportives, sur la politique culturelle ou le déficit du complexe aquatique.
Sur ce dernier point, il interroge : « Vous connaissez une piscine publique qui ne soit pas en déficit ? Elles le sont toutes. Ce déficit est voulu pour permettre un accès à tous, nous versons 160 000 euros au gestionnaire ».
Après avoir synthétisé les actions engagées, le maire conclut ainsi : « Nous avons la chance d’avoir développé dans notre Communauté de Communes des compétences importantes pour apporter de nombreux services modernisés aux habitants de nos six communes. Dans un contexte de contrainte budgétaire, nous avons choisi de mutualiser progressivement nos projets, nos démarches et nos actions. C’est ce qui donnera le dynamisme recherché à notre territoire ».
Le rapport d’activités n’est pas soumis au vote.

Transport en Brévibus

Une délibération concerne une modification des circuits dans le cadre de l’extension du parc d’activités de la Guerche, desservis par le Brévibus.
Yannick Haury explique que des comptages ont été réalisés (par les chauffeurs) sur trois périodes et l’extrapolation donnerait une fréquentation de 30 000 passagers/an ; ce qui laisse dire au maire : « On peut affirmer que cela marche bien ».
Cela fait remonter au créneau Éric Bouzidi : « C’est vous qui le dites ». La minorité a toujours émis des doutes sur la fréquentation du service. Ce qui énerve Yannick Haury : « Vous aimeriez bien que cela ne fonctionne pas ».
Il rajoute : « Cette politique d’une offre gratuite de transport en commun prouve notre volonté de faciliter les déplacements, l’accès aux différents services, commerces, équipements et loisirs. Elle va dans le sens du développement durable que nous avons toujours mis en œuvre avec des mesures parfois discrètes mais toujours efficientes et cohérentes ».
Abstentions de la minorité.
 

Fête du vélo en septembre

Les quatre autres dossiers passent sans débat :
- une demande subvention pour la réfection des sols du gymnase (travaux estimés à 83 600 euros HT)
- un réajustement des régimes indemnitaires des agents territoriaux, l’aménagement futur des allées forestières du lotissement du Menhir « qui sera fait en concertation » et la suite de la procédure concernant la piste cyclable du côté de la Guerche avec des travaux qui débuteront en fin d’année.
À ce propos est annoncée une grande journée de promotion du vélo en Septembre.
 


 

Auteur : JRC | 27/07/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Une saison de plus »
Article suivant : « Tout le monde sur le pont »

Vos commentaires

#1 - Le 28 juillet 2012 à 16h51 par raymonde, Saint-nazaire
Monsieur TOUSSAINT est-il pornichétin ou de Saint Brevin ?
Il semble que ce monsieur adore jouer au funambule avec un pied à Saint Brevin et le second à Pornichet où d'après certains de ses amis, il participe à toutes les réunions UMP de cette commune et du canton de La Baule

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter