Saint Brévin Infos

Un poémier à l’école Paul Fort

Les écoliers de Paul Fort, leurs parents, les enseignants et les élus ont assisté à Saint-Brevin à l’inauguration de l’arbre à poèmes, une sculpture hommage au poète Paul Fort.

La complainte du petit cheval blanc, c’est le poème de Paul Fort que les élèves de l’école Paul Fort ont chanté avant l’inauguration de l’Arbre à poèmes. D’autres ont suivi, récités seul ou à plusieurs, quel que soit leur âge, les élèves ont rendu hommage au Prince des poètes.
Pour la mairie, l’hommage a été rendu sous la forme d’une sculpture, installée sur le mur de l’école. Bertrand Tailleux, ferronnier d’art et employé de la Ville, est à l’origine de l’œuvre. Comme base, il a utilisé le poème L’Arbre à poèmes et son vers (inscrit au bas de la sculpture,  Je suis un arbre à poèmes : un poémier. Les feuilles de l’arbre, symbole important à Saint-Brevin, sont des titres d’autres poèmes.
Le travail a commencé il y a un an. Entre les recherches, le dessin, les échanges avec les enseignants, la recherche du matériel et la réalisation de l’œuvre. L’arbre s’étend sur 2,5 m de hauteur et autant en largeur. Il pèse 190 kg.

*Le petit cheval dans le mauvais temps, qu'il avait donc du courage...
 

Auteur : AP | 28/09/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « La Ville installe ses deux premiers radars pédagogiques »
Article suivant : « Yanick Lebeaupin quitte le conseil municipal »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter