Saint Brévin Infos

Une recyclerie pour donner une seconde vie aux objets

Une recyclerie est installée à Sainte-Pazanne depuis 2006. Elle récupère de vieux meubles, vieux vêtements et vieux objets destinés à la déchetterie pour leur donner un second souffle.

L'Atelier du Retz Emploi est ouvert depuis 2006. Gildas Houssais, son créateur, a pour but « de faire baisser la quantité des déchets déposés à la déchetterie. Tout ce qui est ici aurait terminé à la déchetterie ». À l’atelier, ils ne font pas que collecter, revaloriser et vendre les objets, ils font aussi leur maximum pour sensibiliser le public au concept du réemploi. Et c’est dans ce cadre qu’une vingtaine de personnes ont découvert le travail de l’atelier avec Nature et environnement brévinois.
La recyclerie appartient à un réseau national regroupant 83 structures. Le concept vient de Belgique et du Québec. La France n’a été touchée que dans les années 70, les premières structures s’établissant dans le Nord, les plus anciennes (35 ans) étant dans le Nord-Pas-de-Calais. En 2006, il en existait seulement une douzaine, essentiellement dans le Nord. L'Atelier du Retz Emploi couvre le nord de la Vendée, le territoire de la CARENE et celui de Nantes métropole.

Le travail

Collecter la matière :
Il existe trois sources, les dépôts volontaires, les collectes à domicile (par exemple pour vider une maison) et par une présence sur les déchetteries. « Beaucoup d’hypermarchés donnent leurs surplus au lieu de les jeter, ça nous permet de proposer des produits neufs », ajoute Gildas Houssais. En 2011, 82 000 € de bénéfices ont été réalisés, dont 30 000 € pour la boutique du Pellerin (le chiffre a doublé par rapport à 2010).
Revaloriser les objets :
Tout est stocké (dans les boutiques de Sainte-Pazanne, du Pellerin et dans un hangar), pesé et répertorié (l’association rend des comptes à la communauté de communes Cœur Pays de Retz qui finance à la tonne détournée des déchetteries). Les objets sont ensuite nettoyés et réparés si besoin. « Nous ne faisons pas de relookage ou de transformations. C’est un choix car nous voulons les prix les plus minimes possibles », explique Gildas Houssais.
Vente :
Les objets sont vendus dans les boutiques et des mises en scènes sont mêmes faites.
 

L’emploi durable

À la création de l’atelier en 2006, il y avait deux employés. Aujourd’hui, ils sont huit à temps plein et un à mi-temps. Ils n’ont plus l’agrément insertion « nous voulions être plus autonomes et privilégier les emplois pérennes », précise Gildas Houssais. En effet, parmi eux seulement deux sont en CDI. Gildas Houssais aimerait en avoir deux de plus d’ici quelques mois.
Une quinzaine de bénévoles viennent aussi prêter main-forte. Ils ont beaucoup d’autres propositions, mais donnent suite à peu, préférant comme indiqué plus haut de favoriser l’emploi.
 

Une recyclerie à Saint-Brevin ?

Fortement attendue par certains, la future déchetterie de Saint-Brévin pourrait se doubler d’une recyclerie. « Nous avons reçu un courrier de la communauté de communes qui a confirmé qu’elle n’aiderait pas une autre association. Nous envisageons d’être présents sur le site. D’autant que nous leur avons fait prendre conscience que nous n’allions pas ramener les objets de Saint-Brevin à Sainte-Pazanne et qu’il faudrait donc un magasin sur place », confirme Gildas Houssais pour la grande satisfaction des membres de l’association Nature et environnement brévinois.

L'Atelier du Retz Emploi, 28 rue de Bel Air, Sainte-Pazanne.
Ouvert les mercredis et samedis.
 

Auteur : AP | 10/08/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Débrayage à l’IME »
Article suivant : « À Saint-Brevin c’est vraiment durable »

Vos commentaires

#1 - Le 11 août 2012 à 16h41 par bourg, Saint BrÉvin Les Pins
Très beau concept. Félicitation à l'association et aux membres qui la font vivre.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter