Saint Brévin Infos

Vive le France !

À l'embouchure de la Loire, au pied du pont de Saint-Nazaire se trouve un fort datant de 1861 rénové en 1983.
Il abrite le musée de la marine de Mindin qui propose pendant quatre mois un hommage au plus célèbre des paquebots : Le France.

S’il touche encore le cœur des Français, les habitants des deux côtés du pont sont encore plus sensibles à ce navire de légende, notamment ceux qui ont participé à sa construction aux chantiers de Saint-Nazaire.

Voguer et servir !

Le France est baptisé par sa marraine Yvonne De Gaulle, la femme du Général, le 11 mai 1960. Le président terminera son discours inaugural ainsi : « Et maintenant, que France s'achève et s'en aille vers l'océan, pour y voguer et servir ! Vive le France, vive la France ! »
à l’occasion du 50e anniversaire de la première traversée transatlantique* du France, le musée a mis en place l’exposition France et l’art de vivre à bord  en collaboration avec la French Lines.
Cette association a pour but la sauvegarde, la conservation et la valorisation du patrimoine des compagnies maritimes françaises. Basée au Havre, elle possède des milliers de documents et d’objets de bord, ainsi que 80 000 photographies et six kilomètres linéaires d’archives. La French Lines est la détentrice de la mémoire des navires de la Compagnie Générale Transatlantique. Elle offre ainsi la possibilité de montrer les objets des paquebots.

Pince à sucre du France à vendre

C’est dans ses trésors que le musée de Mindin est allé puiser pour présenter trois espaces dédiés au France : l’invitation au voyage, la construction du navire et l’art de vivre à bord.
Ainsi, des affiches surannées côtoient des valises qui ont voyagé à bord, du mobilier first classe, de la vaisselle, de l’argenterie, des menus dont un spécial toutou et une superbe maquette du bâtiment aux cheminées rouges et noires. Plus nostalgique ou douloureux, c’est selon, une plaque de métal récupéré lors du ferraillage du bateau.
Certaines pièces proviennent aussi de collections privées et d’autres sont à vendre. Souvent en argenterie, l’on peut repartir avec une pince à sucre, un plateau, un cendrier ou une reproduction de menu, les prix montent vite…Seul avantage dans ce lieu : « Ces objets sont vendus sans enchère, c’est une première, nous avons un petit pourcentage dessus, le reste revient à la French Lines et cela part comme des petits pains » nous confie Alain David, le président du musée.

Il est l’un des dignes héritiers de la mémoire du France puisque neveu du dernier bosco du paquebot, le commandant Kerverdo. Ce dernier donnera d’ailleurs deux conférences en juillet et en août.

Encore plus de souvenirs

À l'intérieur de ses salles voûtées aux pierres apparentes, le musée propose bien d’autres trésors, vous trouverez des maquettes au 1/150e de navires allant du XVII au XX siècle retraçant l'histoire de la construction navale ligérienne : paquebots, marine marchande, la Royale.


« Nos soixante maquettes sont des pièces uniques. Toutes réalisées par des bénévoles passionnés, pour la plupart membres de notre association », souligne Alain David. Vous pourrez également découvrir de nombreuses collections d'objets, documents et tableaux se rapportant à la Marine.


 

Descriptif du film Voyage inaugural du France

(Réalisateur François Reichenbach) Un documentaire intitulé : Week-end en mer.
« Tout le personnel du France embarque sur le navire. Images aériennes. Vie à bord. Jeux. Piscine. Cabines de luxe. Salle à manger et salon touristes. Cabines touristes. Boutique. Escale à Southampton : arrivée au port. Studio TV. Défilé de mode en présence de Salvador Dali. Coiffeur. Cuisine. Salle à manger 1re classe. Salle de spectacle. Présence de personnalités (Michel Morgan, Juliette Gréco etc.). Bibliothèque. Salon de musique. Gymnase. Piscine. Le "France" croise le "Liberté" ( qui se dirige vers le chantier de démolition de La Spezia).Le Cdt Croisile salue son ancien paquebot. Salle de jeux pour enfants. Juliette Gréco chante sur scène (très peu éclairée). Marcel Achard. Bal. Guignol. M. Lanier prend une coupe de champagne. Accueil triomphal à New-York. Bateaux-pompes ». 

(Source French Lines)

 

* La première traversée transatlantique du France Le Havre/New York a eu lieu le 3 février 1962. Des milliers de Havrais étaient présents afin d'assister au départ du paquebot avec à son bord 1 806 passagers, 580 en première classe et 1 226 en classe touriste. À son arrivée à New York cinq jours plus tard, le France est accueilli par une parade de remorqueurs, de bateaux-pompes, d'embarcations privées, d'hélicoptères et d'avions.
 
Pratique :

Le musée de la marine est situé près du débarcadère de Mindin.
Ouverture : Tous les week-ends jusqu’au 15 juin (15 h 00 à 19 h 00)

Tous les jours du 15 juin au 16 septembre de 14 h 00 à 19 h 00
Tél. : 02 40 27 00 64
http://www.musee-marine-mindin-st-brevin.fr/
www.frenchlines.com
 

Auteur : JRC | 29/04/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Expo : cure de désintoxication »
Article suivant : « "Exposition sans titre", mais pas sans saveurs »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Cirque Saint-Petersbourg
 Twitter réseau Média Web
Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter